Aller au contenu | Aller à la navigation | Politique d'accessibilité

Imprimer Imprimer

Actualités présidentielles

Visite officielle de son excellence Wen JIABAO

BRAZZAVILLE 19/06/06 (Présidence)

Visite officielle de son excellence Wen JIABAOWen Jiabao à Brazzaville, étape n°3 de sa tournée africaine avant Luanda

Sur invitation du président de la république, Denis Sassou-Nguesso, président en exercice de l’Union Africaine, le premier ministre chinois, Wen JIABAO, a effectué les 19 et 20 juin 2006 une visite officielle à Brazzaville.

Au terme d’entretiens à huis clos, les deux personnalités ont donné une conférence de presse conjointe au palais du peuple. Avant de répondre aux questions des journalistes, le président Denis Sassou-Nguesso a, dans une intervention liminaire, remercié le premier ministre et sa délégation pour cette visite officielle qui, a-t-il dit, va sans aucun doute renforcer les relations que nos deux États et nos deux peuples entretiennent depuis plus de 42 ans.

« Nous voulons le saluer au nom du peuple congolais. Le remercier aussi pour tout le soutien que le Gouvernement chinois nous a toujours accordé dans tous nos efforts de construction d’un État moderne et de développement. »

« Nous venons de procéder à des signatures des accords très importants. Ces accords sont le reflet des entretiens que nous avons eu à PÉKIN en septembre de l’année dernière. Et qui ont porté sur la volonté des deux Gouvernements de faire que, nos rapports d’amitié et de coopération prennent chaque jour une importance plus grande et qu’elles aillent vers un partenariat entre la république populaire de chine et la république du Congo dans divers domaines. »

« Je salue donc le premier Ministre, et lui demande de transmettre l’amitié du peuple congolais aux peuples chinois. Nous adressons aussi les salutations au président chinois, et à tous les dirigeants de la république populaire de chine.»

« Enfin, je dois dire, au nom du Gouvernement et du peuple congolais que nous sommes satisfaits de l’entretien que nous venons d’avoir, et satisfaits des accords que nous venons de signer, et qui vont donner une force plus grande aux relations entre nos deux Pays ».

Interview conjointe de Denis SASSOU-NGUESSO et Wen JIABAO

Interview conjointe de son excellence Denis Sassou-Nguesso et du premier Ministre chinois Wen JIABAONous publions ici, l’interview conjointe de son excellence Denis Sassou-Nguesso et du premier Ministre chinois Wen JIABAO.

Questions au Premier Ministre chinois :

Monsieur le premier Ministre, vous avez entamé une tournée en Afrique, consacrée essentiellement aux relations économiques et commerciales entre la Chine et l’Afrique. Nous voulons savoir, quelle est la place que la Chine occupe dans ce partenariat Sud -Sud que vous avez décidé de développer depuis quelques années ?
Par ricochet, quelle est la place que vous accorder au Congo dans ce partenariat Sud – Sud ?

Réponse :

La Chine accorde une grande importance à la coopération Sud – Sud et elle accorde aussi, une grande importance à la coopération avec les Pays en développement, y compris les Pays Africains. Nous cherchons à développer une coopération stratégique avec les Pays Africains qui est marquée notamment par le renforcement de la confiance mutuelle sur le plan politique, le renforcement de la coopération mutuellement bénéfique sur le plan économique et culturelle. L’aide accordée par la Chine à l’Afrique est associée à son aide économique à ce continent. Nous avons associé l’aide économique à l’aide technique.

Notre objectif principal est de renforcer la capacité de développement autonome des Pays Africains par la coopération Sud – Sud et la coopération entre la Chine et l’Afrique. La Chine ne cherche pas d’intérêt égoïste et nous sommes toujours attaché à deux principes fondamentaux à savoir :

  • Le principe d’égalité
  • Le principe de non – ingérence dans les affaires intérieures des autres Pays.
La communauté Chinoise de Brazzaville venue saluer  l'hôte de marqueQuestion à son excellence, Denis Sassou-Nguesso :

(agence chine nouvelle). Cette année, vous êtes élu président en exercice de l’Union Africaine. Comment vous voyez la coopération entre l’Union Africaine et la Chine ? Et entre la Chine et l’Afrique ? Nous voulons connaître votre point de vue sur le rôle qu’a joué l’union Africaine dans les conflits régionaux.

Réponse :

Avant d’être président en exercice de l’Union- Africaine, nous avons eu l’honneur et le plaisir d’avoir un forum Chine- Afrique et de recevoir le premier Ministre de la Chine populaire à Addis-Abeba. A cette occasion, les dirigeants Africains ont eu des échanges de vues très fructueux avec le premier Ministre.

Nous avons pensé que, la Chine est certes un Pays en développement, mais a enregistré des progrès importants dans tous les domaines. Et nous avions pensé que, le partenariat stratégique entre la Chine et l’Afrique pouvait être bénéfique aux deux parties et très bénéfique à l’Afrique. Voilà pourquoi nous encourageons ce partenariat stratégique entre l’Union Africaine et la république populaire de Chine. Nous pensons que, les progrès remportés par les uns pourraient faire avancer la cause des autres dans le cadre de cette coopération Sud –Sud.

Et, nous nous félicitons des contacts entre les plus hautes autorités de la Chine populaire et celles de l’Afrique.
La présence ici, du premier Ministre Un toast levé à la coopération Congo -Chine et à l'Afrique chinois amène le témoignage. Et nous pensons que, ses contacts vont connaître leur couronnement au mois de novembre de cette année. Puisqu’il est prévu au sommet à PÉKIN, un forum Chine – Afrique, pour le développement et la coopération. Nous saluons déjà la tenue de ce forum et en ma qualité de président en exercice de l’Union Africaine, nous allons tout mettre en œuvre pour que, ce forum Chine – Afrique soit un succès. S’agissant du rôle de l’Union Africaine à la résolution des conflits en Afrique, des problèmes de paix et de sécurité, nous pensons que, l’Union Africaine doit continuer de jouer le rôle principal, et que, dans ses efforts les partenaires internationaux, les amis de l’Afrique devraient appuyer les efforts de l’Afrique pour que l’Afrique se prenne en charge, elle-même, et ne continue pas d’être éternellement assistée. Voilà pourquoi, nous remercions tous les partenaires qui ont appuyé l’effort de l’Union Afrique lors de son intervention au Darfour.

Un toast levé à la coopération Congo -Chine et à l'AfriqueL’Union – Africaine a déployé près de 7000 hommes au Darfour et a bénéficié du soutien de ses amis, des partenaires internationaux. Ici, je dois traduire au premier Ministre, le remercier de la déclaration qu’il vient de faire au sujet du Darfour, de l’appui sur l’intervention de l’Union – Africaine au Darfour et du soutien humanitaire de la république populaire de chine apporté aux populations sinistrées du Darfour.
Notons que, le Gouvernement chinois a décidé d’accorder aux opérations de maintien de la paix de l’Union – Africaine au Darfour une aide budgétaire de 1 millions de dollars Américain, et pour la région du Darfour, une aide humanitaire en urgence de 20 millions de Yuan afin d’atténuer la souffrance de la population locale.

En résumé sur cette question, il est de plus en plus question que l’Afrique prenne en main ses propres problèmes. Cela s'est matérialisé par la signature d’un accord de non – agression et de défense commune par la plus part des États Africains. C'est objectif de paix pour l'Afrique. Je pense qu’il sera atteint avec le soutien de tous nos amis comme nous venons de le constater.
Merci beaucoup.

Darfour : La Chine accorde une aide de 1 million USD pour la paix au Darfour

 Denis Sassou-Nguesso et son hôte chinois au palais du PeupleSe prêtant aux question de la presse en présence du président Denis Sassou-Nguesso du Congo, président en exercice de l’Union africaine, le premier ministre chinois a dit que son pays appréciait « hautement » les efforts déployés par le président Sassou-Nguesso pour préserver l’unité africaine et pour régler au plus vite les points chauds en Afrique.

« Pour témoigner notre soutien à l’Union africaine, le gouvernement chinois a décidé d’accorder aux opérations de maintien de la paix de l’UA au Darfour une aide budgétaire de 1 millions USD et nous allons également accorder à la région du Darfour 20 millions de yuans d’aide humanitaire en urgence afin d’atténuer les souffrances des populations locales » a dit M. Wen Jiabao en visite officielle de 48 heures à Brazzaville.

S’agissant des relations entre la Chine et l’Afrique, le premier ministre chinois a dit que son pays vise d'établir avec ce continent une « coopération stratégique » bénéfique pour les deux parties.

« Nous cherchons à développer une coopération stratégique avec les pays africains, marquée par le renforcement de la confiance mutuelle sur le plan politique, par le renforcement de la coopération mutuellement bénéfique sur le plan économique » a poursuivi le premier ministre chinois.

Il a ajouté :

« Notre objectif principal est de renforcer la capacité de développement autonome des pays africains par la coopération sud-sud. La Chine ne cherche pas des intérêts égoïstes ».

Prenant part à cette conférence de presse limitée à deux questions, le président Denis Sassou-Nguesso a saluer l’aide multiforme de la Chine en faveur des pays africains et surtout ses efforts pour aider l’Union africaine dans le maintien de la paix au Darfour.

« Ici, je dois saluer et remercier le premier ministre pour la déclaration qu’il vient de faire au sujet du Darfour, de l’appui qu’il apporte à l’intervention de l’Union africaine au Darfour et le soutien humanitaire que la République populaire de Chine apporte aux populations sinistrées du Darfour » a dit Sassou-Nguesso en sa qualité de président en exerce l’Union africaine.

Sassou-Nguesso a souhaité que l’Union africaine « continue à jouer le rôle principal » et a appelé les partenaires ainsi que les amis de l’Afrique à appuyer les efforts de l’Afrique « afin que l’Afrique se prenne en charge elle-même et ne continue pas d’être éternellement assistée ».

Auparavant, au terme d’entretiens à huis clos dirigés par les deux chefs d’État, le Congo et la Chine ont signé trois accords : Un accord cadre entre le ministère du commerce de Chine et le ministère du plan, de l’aménagement du territoire, de l’intégration économique et du Nepad du Congo.
Cet accord porte sur l’arrangement spécial de la coopération économique et commerciale entre le Congo et la Chine. Les deux pays ont aussi conclu un accord relatif à l’achat par le Congo de deux aéronefs de marque chinoise MA.60.

Les deux parties ont procédé à un échange de notes concernant un projet d’adduction d’eau potable à Oyo. La Chine va aussi construire une école primaire en milieu rural au Congo et faire un don de produits pharmaceutiques aux hôpitaux de Makélékélé et Talangaï à Brazzaville pour lutter contre le paludisme. Des relais radio seront également installés pour la diffusion des programmes chinois au Congo. Le premier ministre chinois a quitté Brazzaville mardi à 10 h 30 locales pour Luanda en Angola.